Attentat en Côte d’Ivoire : des investigations numériques vont accélérer les enquêtes

0
1276

 

(CIO Mag) – Frappée dimanche par un attentat terroriste qui a fait officiellement 18 victimes dans la station balnéaire de Grand-Bassam, à quelques encablures d’Abidjan, la Côte d’Ivoire pourra s’appuyer sur des investigations numériques pour faire avancer les enquêtes. Notamment sur l’identité des trois assaillants « neutralisés » par les forces de sécurité.

Téléphone portable retrouvé. Sur la première chaîne de télévision nationale, RTI1, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, a révélé qu’un téléphone portable a été trouvé sur l’un des terroristes. A ses dires, l’appareil a été remis à la Police scientifique. On peut imaginer qu’il sera analysé au Laboratoire de criminalistique numérique (LCN) de la Direction de l’informatique et des traces technologiques (DITT). Reste maintenant à espérer que les experts de la DITT pourront extraire de cet appareil les preuves numériques sur la provenance  des assaillants ou l’organisation de cette attaque terroriste revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI).

Texto. A l’Etoile du sud, l’un des trois réceptifs hôteliers visés par les assaillants, le Président Alassane Ouattara a félicité la bravoure de certains clients qui ont pu envoyer des textos au centre de commandement des opérations des forces de sécurité. Ce qui a permis de localiser des assaillants et de les neutraliser.

 

Anselme Akéko – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here