Bénin : tous les membres de l’ARCEP démis de leurs fonctions

0
1757
Tous les membres du Conseil de régulation de l'Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste du Bénin (ARCEP-Bénin) ont été relevés de leurs fonctions. (Conseil des ministres)

(CIO Mag) – Tous les membres du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste du Bénin (ARCEP-Bénin) ont été relevés de leurs fonctions.

Réunis en Conseil des ministres ce mercredi 27 juillet sous la présidence du Chef de l’Etat, Patrice Talon, le gouvernement a pris un décret à cet effet, après avoir examiné les résultats d’un audit de l’organisation et de la gestion de l’Arcep-Bénin diligenté par le Bureau d’analyse et d’investigation de la Présidence de la République.

Il ressort du rapport à mi-parcours de cette enquête que la nomination des neufs membres du Conseil de régulation de l’Arcep-Bénin ne s’est pas faite dans le respect des textes législatifs et réglementaires en vigueur, notamment les dispositions du 9 juillet 2014 fixant le mode de nomination et de la gestion de l’Arcep-Bénin.

L’enquête pointe particulièrement trois décrets de nomination qui ont été pris entre septembre 2014 et décembre 2015. De plus, l’audit du Bureau d’analyse et d’investigation de la Présidence de la République a permis de découvrir que les soldes des membres du Conseil de régulation et du secrétaire exécutif étaient constituées de plusieurs primes.

Des irrégularités ont été également relevées au niveau du mode de fixation des frais de voyages et de missions à l’intérieur du pays et à l’étranger.

Autant de « fautes graves » que le gouvernement du Président Patrice Talon ne veut pas passer sous silence. Un décret abrogeant les trois décrets de nomination des membres de l’Arcep-Bénin a donc été pris par le Conseil.

Des membres de l’Arcep-Bénin seront nommés conformément aux dispositions en vigueur, sous la houlette du ministre de l’Economie numérique et de la communication, en relation avec le ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence, Pascal Irénée Koupaki.

Anselme Akéko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here