Bénin : voici comment l’ARCEP règle ses comptes avec les opérateurs de téléphonie

0
3443
Mardi 23 août 2016, cérémonie de lancement de la mission d 'audit de la comptabilité analytique des opérateurs de téléphonie mobile et fixe dans la salle de conférence de l'Arcep-Bénin. © Arcep-Bénin

(CIO Mag) – L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste du Bénin (Arcep-Bénin) veut voir clair dans les comptes des opérateurs de téléphonie fixe et mobile. Pour y parvenir, elle engage un audit de la comptabilité analytique desdits opérateurs.

Comme expliqué sur le site de l’Arcep-Bénin, cette mission va durer huit semaines. Résultats attendus :

– Un rapport d’état des lieux de la mise en place de la comptabilité analytique au niveau de chaque opérateur ;
– Des lignes directrices ainsi qu’un état de synthèse harmonisé de la comptabilité analytique des opérateurs de téléphonie fixe et mobile.

Confiée à François Chemin, consultant, directeur du cabinet MARPIJ Associés, cette mission d’audit valait bien une cérémonie de lancement. Celle-ci s’est tenue le mardi 23 août dernier dans les locaux de l’Arcep-Bénin, sous la houlette du directeur des Marchés et de la Prospective, Luc Boko. Et en présence du consultant mais pas seulement.

Pour une régulation économique plus soutenue

Les responsables de contrôle de gestion et des finances des entreprises de téléphonie mobile et fixe opérant au Bénin y ont également été conviés. Un management de type participatif qui associera ces cadres au processus de définition des lignes directrices pour la mise en place d’une comptabilité règlementaire.

Par cette démarche, le régulateur des télécommunications au Bénin vise un autre objectif : celui de permettre aux sociétés de téléphonie fixe et mobile de disposer des informations nécessaires à l’amélioration de leur comptabilité interne.

Dans la ligne de mire de l’Arcep-Bénin, « une régulation économique plus soutenue ».

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here