Gabon : 60 jours pour améliorer la qualité des services de téléphonie mobile

 

(CIO Mag) – Soixante (60) jours. C’est le délai que l’Autorité de régulation des communications électroniques et postes (ARCEP) du Gabon donne aux sociétés de téléphonie mobile pour offrir des services de communication d’une qualité égale ou supérieure au seuil fixé dans les termes de référence de leurs licences d’exploitation. 

Passé ce délai, le régisseur des télécommunications en République gabonaise se réservera le droit d’appliquer à la lettre les dispositions de l’article 31 Nouveau de la loi 005/2001 du 27 juin 2001 portant Réglementation du secteur des télécommunications. Cet article prévoit, dans ce cas, une sanction allant de la réduction de la durée de la licence à son retrait pure et simple.  

Comme expliqué dans un communiqué, le Conseil de Régulation est parvenu à cette décision après avoir constaté une dégradation continue de la qualité des réseaux de communication mobile. Cela, en dépit des nombreux courriers de mise en demeure adressés aux opérateurs télécoms pour les amener à effectuer les travaux nécessaires afin d’offrir des services conformes aux normes requises en la matière.  

 

La Rédaction

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here