Afrique : le deal entre Mark Zuckerberg et la startup Andela

0
1219
Mark Zuckerberg, CEO et fondateur de Facebook.

(CIO Mag) – Le premier voyage de Mark Zuckerberg, Président-directeur général de Facebook, l’a conduit au Kenya. Puis au Nigéria, où il a visité, la semaine dernère, les locaux de la startup Andela, au centre de co-création (CcHub) de Yaba.

Certes, Mark Zuckerberg s’est également intéressé à Express WiFi de Lagos ainsi qu’à d’autres initiatives dans le domaine de l’entrepreneuriat. Mais son passage à Andela a surtout marqué les esprits. Et pour cause?

La  startup Andela a bénéficié en juin dernier d’un financement de 24 millions de dollars (soit 12,795 milliards de FCFA) de la Chan Zuckerberg Initiative, du nom de la fondation créée par le fondateur du réseau social Facebook et son épouse Priscillia Chang. Cette somme sera investie dans la formation en grand nombre d’ingénieurs dans les technologies de l’information et de la communication (TIC).

A la recherche de nouvelles idées et de nouveaux talents pour soutenir la croissance de Facebook, Mark Zuckerberg voit en cette entreprise un partenaire crédible sur le continent. Difficile de lui donner tort, puisque 200 ingénieurs au moins sont déjà sortis des laboratoires de la startup Andela établie au Nigeria et au Kenya.

Des ingénieurs formés par Andela ont été recrutés par de grandes firmes comme IBM et Google. D’après Forbes, plusieurs ingénieurs travaillent dans les entreprises africaines. Fort de ce succès, Andela reçoit des demandes de formation qu’on estime aujourd’hui à plus de 30 000.

Avec cette entreprise qui existe depuis seulement deux ans et un financement inédit, le patron de Facebook veut surtout favoriser la naissance d’une nouvelle génération d’ingénieurs à travers l’Afrique. Dans cette perspective, Andela projette de s’installer dans un troisième pays africain avant la fin de cette année.

Anselme Akéko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here