Algérie : l’heure n’est pas à l’arrivée d’un 4e opérateur de téléphonie mobile

0
1177

(Cio Mag) –  L’heure n’est pas à l’arrivée d’un quatrième opérateur de la téléphonie mobile en Algérie. Mme Iman Houda Feraoun, la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, s’est en tout cas montré très peu favorable à cette idée.

C’est le moins qu’on puisse dire après la déclaration qu’elle a faite, jeudi dernier, relativement aux vœux émis par les groupes français Orange et britannique Vodafon d’accéder à ce marché exploité actuellement par trois opérateurs : Mobilis, Ooredoo et Djezzy.

En marge de la visite qu’elle a effectuée aux sièges de Ooredoo  et Djezzy, Mme Feraoum a mis en avant des raisons techniques et l’intérêt des consommateurs pour expliquer la nécessité de laisser évoluer seulement trois opérateurs sur ce marché hautement concurrentiel.

Pour l’heure, il est plutôt question de « faciliter » le développement des entreprises existantes, notamment dans le déploiement des nouvelles technologies mobiles comme la 4G.

 

A. A

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here