Amende de MTN au Nigeria : le ministre des Communications dément une entente secrète avec l’opérateur

0
1249

 

(CIO Mag) – Une polémique est née au Nigeria suite au paiement (le 25 février dernier), par MTN d’un acompte de 50 milliards de nairas sur l’amende de 780 milliards infligés par la Nigerian Commission Communications (NCC). Des allégations font courir le bruit selon lequel le ministre des Communications, Barrister Adebayo, serait intervenu secrètement en faveur de l’opérateur MTN Nigeria dans le conflit qui l’oppose à la NCC, ce qui aurait permis à l’opérateur de bénéficier des largesses du gouvernement fédéral.

Réagissant à ces accusations dans un communiqué cité par le Daily Trust, Barrister Adebayo a déclaré n’avoir passé aucun accord secret avec MTN Nigeria. Barrister Adebayo a également balayé du revers de la main toutes allégations sur le rôle de son département ministériel dans le règlement à l’amiable du conflit de MTN au Nigéria.

Mercredi, Victor Oluwadamilare, le conseiller spécial du ministre des Communications a aussi affirmé sur les médias locaux qu’il est faux d’insinuer que le gouvernement nigérian a contourné le régulateur télécoms, la NCC, pour nouer un accord secret avec MTN Nigeria.

Contrairement à des insinuations basées sur de fausses allégations, Victor Oluwadamilare affirme qu’il n’y a pas eu de négociation de ce type entre le ministre des Communications et la filiale nigériane du groupe MTN. Selon lui, c’est librement que MTN a décidé d’intenter une action en justice contre la NCC afin de gagner du temps et échapper à la date butoir du 31 décembre 2015 qui avait été fixée pour le règlement de l’amende. Il a également déclaré que l’acompte de 50 milliards de nairas n’a pas été versé sur un compte du ministère comme cela a été dit, puisque le ministère ne recueille pas d’argent pour le compte de l’une des structures sous sa tutelle.

MTN Nigeria a été condamné à une amende record de plus de 1000 milliards de nairas en octobre 2015 par la NCC pour n’avoir pas désactivé à temps les cartes SIM non enregistrées. L’amende a été réduite de 25% à 780 milliards de nairas par le gouvernement fédéral. MTN considère cette amende comme une menace pour la survie de son entreprise.
.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here