Avec Facebook, Eutelsat va lancer son projet de haut débit en Afrique, en attendant la réception de son satellite tout-électrique

0
1145

 

(CIO Mag) – Au cours du second semestre de l’année 2016, les populations africaines qui vivent dans les régions non encore desservies par les réseaux terrestres fixes et mobiles, pourront accéder aux services Internet haut débit déployés par Eutelsat et Facebook dans le cadre d’un partenariat basé sur l’exploitation équitable d’une technologie satellitaire de pointe.

En s’appuyant sur l’architecture multifaisceaux du futur satellite de Spacecom, AMOS-6, et des équipements clients vendus à bas prix, Eutelsat et Facebook prévoient en effet de couvrir des pans entiers de l’Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Sud.

Objectifs : répondre aux besoins croissants des clients et du marché en haut débit. Mais surtout permettre au plus grand nombre de profiter des retombées du numérique.

Un autre axe de la stratégie d’Eutelsat va consister à déployer des services haut débit en Afrique grâce à un satellite tout-électrique.

Pour la construction de ce satellite multifaisceaux de nouvelle génération, Eutelsat a retenu Thales Alenia Space. Ainsi, la nouvelle plateforme satellitaire sera baptisée Spacebus Neo. Son lancement est annoncé pour 2019.

A travers un réseau de 65 faisceaux, Spacebus Neo va permettre de fournir 75 Gbps de capacité. De quoi étoffer l’offre Eutelsat destinée aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises.

Cette technologie permettra, en outre, de proposer des accès collectifs via des hotspots Wi-Fi.

D’autres bénéfices sont attendus du satellite tout-électrique d’Eutelsat. Ceux-ci vont consister à offrir des solutions de connectivité rurale et des compléments de réseaux de téléphonie mobile.

 

Source : Eutelsat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here