Avis de naissance : 40 premiers membres pour le Club DSI Bénin

0
2066

(Cio Mag) – Salle comble le 30 septembre 2015 au Novotel de Cotonou, lors du 26ème forum IT organisé par CIO Mag, et le 1er au Bénin, placé sous le patronage de M. Etienne Kossi, ministre de la Communication et des TIC et monté en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).
En effet, depuis 2006, Mohamadou Diallo, Directeur de publication de CIO Mag, s’efforce de mettre en réseau les DSI des secteurs publics et privés de l’Afrique, pour qu’ils puissent pleinement tirer partie des avancées de la société de l’information africaine et contribuer efficacement à sa mise en place.

 

1er à partir de la gauche, M. Mohamadou Diallo, Directeur de publication de CIO Mag.
1er à partir de la gauche, M. Mohamadou Diallo, Directeur de publication de CIO Mag.

Ce désir a trouvé un écho auprès d’Eric Adja, un expert béninois promu directeur de la Francophonie numérique, qui a vu dans ce désir un des moyens de concrétiser la volonté présidentielle de faire du Bénin le quartier numérique de l’Afrique.
L’accord des deux hommes, et l’appui du secrétaire général de la Francophonie du Bénin ont permis de monter ce premier forum avec succès.
Près de 100 personnes, dont une majorité de DSI du secteur public béninois ont en effet participé au colloque qui a permis de poser les fondamentaux de la connectivité à haut débit et de l’administration électronique, avec des exposés magistraux d’experts nationaux et internationaux et des échanges avec la salle sans langue de bois.
Les DSI de plusieurs ministères ont ainsi évoqué la mauvaise qualité des services à haut-débit offerts par Bénin Télécom, où, lorsqu’ils fonctionnement, le manque de réseau performant à l’intérieur du ministère. Djalil Assouma, DG de Bénin Telecom a reconnu les faits et il en a attribué les causes au manque d’investissement de son entreprise sur ses réseaux devenus vieillissant ainsi que des méthodes de travail inadaptées comme, par exemple les procédures obligatoires d’appels d’offres pour acheter un matériel ou l’absence d’un véritable service client…). Il annonce un réveil à l’occasion de la nouvelle étape marquée par la séparation programmée de Bénin Télécoms Services (BTS) et Bénin Telecoms Infrastructures (BTI) dont le capital sera prochainement ouvert.

 

Près de 100 personnes, dont une majorité de DSI du secteur public béninois ont en effet  participé au 1er IT Forum Bénin
Près de 100 personnes, dont une majorité de DSI du secteur public béninois ont en effet participé au 1er IT Forum Bénin.

Dans ce contexte, la question s’est posée de savoir quelles étaient les chances pour le Bénin de devenir un des quartiers numériques de l’Afrique.
Un exemple de réussite a été présenté avec l’expérience du port de Cotonou, évoquée par Marcel Alapini de Segub, qui a atteint des résultats excellents en matière de rapidité et de fiabilité du dédouanement des marchandises et notamment des véhicules d’occasion. Dans ce domaine, Cotonou a réussi à s’imposer comme leader régional grâce à la plate-forme électronique du port. Quant à la qualité des liaisons électroniques depuis le port, il répond qu’il n’a pas de problèmes, ce qui s’explique par le fait qu’il dispose de trois liaisons à haut débit : une ADSL, une en fibre optique et une troisième en radio 3G, si bien que jamais les trois tombent en panne en même temps.
Quant au club DSI, 40 membres se sont proposés pour en être fondateurs en précisant que la proposition arrivait au bon moment, après avoir été attendu longtemps par les DSI béninois, alors que l’ABETIC, la nouvelle Agence béninoise des TIC avait commencé à la préparer pour les DSI du secteur public.

 

Synthèse réalisée par Alain Ducass
www.energeTIC.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here