Blocage de Skype, Viber et Whatsapp au Maroc : le Régulateur télécom approuve

1
1425

 

(CIO Mag) – Plus de 24 heures après le blocage des applications de voix sur IP, à savoir Skype, Viber et Whatsapp, l’instance de régulations des télécommunications du royaume chérifien se joint à la décision des entreprises de téléphonie mobile, en expliquant que ces services ne sont pas conformes aux textes qui s’appliquent en la matière.

Fourniture de services de téléphonie non soumis au régime des licences ; violation des règles relatives à l’acheminement du trafic au destinataire final ; transgression des décisions encadrant l’exploitation commerciale et l’utilisation du protocole IP pour la fourniture des services de télécommunications. Tels sont les arguments avancés par l’Agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT) pour approuver le blocage de Skype, Viber et Whatsapp par les opérateurs télécoms exerçant légalement sur le territoire marocain.

Le régulateur des télécommunications n’a également pas manqué de souligner que ces services gratuits délivrés en dehors du cadre légal occasionnent des pertes chez les opérateurs attributaires de licences dont les cahiers de charge les obligent à investir dans des infrastructures exploitées par Skype, Viber et Whatsapp sans aucun contrat.

 

A. S

 

Lire aussi

Les appels sur Skype, Viber et Whatsapp bloqués au Maroc

Viber, Skype, Whatsapp… nouveaux casse-tête des opérateurs mobiles

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here