Blocage de Skype, Viber, Whatsapp au Maroc : le Chef du gouvernement devant les tribunaux

0
1255

 

(CIO Mag) – M. Abdel-Ilah Benkiran, le Chef du gouvernement du Royaume chérifien, devrait recevoir une notification du Tribunal administratif d’Oujda, en sa qualité de président du conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications du Maroc (ANRT), pour l’audience du 21 avril prochain sur le litige opposant l’ANRT à un usager de la téléphonie mobile qui a saisi la justice pour obtenir l’annulation de la décision de blocage des appels voix sur IP (VoIP) via les applications mobiles multiformes de Whatsapp, Viber, Skype et autres par les opérateurs télécoms, rapporte Maroc 24.

Me Mourad Zibouh, l’avocat du plaignant, a aussi confié à notre confrère en ligne que des notifications doivent également parvenir à deux ministres de l’actuel gouvernement et à un opérateur télécoms. Il a notamment cité le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaïd, le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, et l’entreprise Maroc Télécom.

Cette audience, précise la source, était prévue pour le 7 avril dernier mais elle a été repoussée au 21 avril pour permettre à toutes les parties concernées par ce litige de recevoir les notifications du tribunal.

Prétextant d’une disposition légale et de la concurrence déloyale subie par les opérateurs télécoms agréés au Maroc, l’ANRT a fait bloquer le mardi 5 janvier les appels de VoIP proposés gratuitement aux usagers de la téléphonie mobile par Whatsapp, Viber et Skype alors que ces dernières ne détiennent pas de licence pour exploiter au Maroc des réseaux de communication mobile.  

 

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here