Burkina Faso : l’avenir avec l’internet à très haut débit se rapproche

0
1337

 

(CIO Mag) – L’avenir avec l’internet à très haut débit via le projet Backbone national semble se rapprocher pour les Burkinabès. C’est le moins qu’on puisse dire après la visite d’une délégation du groupe Huawei Technologies aux autorités locales, comme l’a constaté APA.

Douze ans que ce projet Backbone national visant le déploiement d’un réseau de fibre optique de 5400 km a été adopté par le gouvernement de l’ancien président Blaise Compaoré. Aujourd’hui, en apprenant les discussions entre les membres de la délégation de Huawei Technologies et les nouvelles autorités du Burkina sur les conditionnalités de la mise en œuvre dudit projet, c’est tout le Burkina qui voit se rapprocher cette infrastructure hautement importante pour son progrès numérique.

Elle permettra d’améliorer la connectivité à l’Internet mais surtout de connecter les populations dans les zones non desservies. C’est à juste titre donc que le Backone national vise un maillage du territoire national afin de connecter les 45 chefs-lieux de département et les pôles urbains. Coût estimatif du projet : 100 milliards de FCfa.

Réseau G-Cloud. Il est également bon de souligner que le Burkina a lancé le 12 novembre 2015 son projet gouvernemental « G-Cloud », basé sur des technologies d’avant-garde délivrées par Alcatel-Lucent. La disponibilité de cette technologie axée sur la mise en place d’une administration efficace et performante est attendue dans une dizaine de mois. Le réseau G-Cloud reliera 400 bâtiments répartis dans 13 chefs-lieux grâce à une technologie WAN (Wide Area Network) IP/MPLS en fibre optique, long de 513 km. Couplé au Backbone national, il devra permettre au pays de combler son retard dans le développement numérique.

 

Anselme Akéko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here