Cameroun : ce qui inspire davantage les développeurs informatiques

Happy Businessman Working On Computer In Office

(CIO Mag) – Au Cameroun, les développeurs d’applications informatiques ont comme secteurs de prédilection la santé et l’éducation. A voir le nombre assez croissant d’abonnés au réseau social Facebook, l’on peut dire sans risque de se tromper que Facebook est l’application la plus utilisée. Si vous avez un téléphone mobile, vous avez sûrement  Facebook dans la liste des applications de votre appareil. Un destin technologique que les applications made in Cameron connaissent péniblement. Mais loin de se limiter aux obstacles, bon nombre de férus des  TIC  développent des applications web (installées dans un serveur et accessible à une multitude d’utilisateurs via un réseau, dans la plupart des cas, le réseau internet) et mobile (qu’on télécharge librement ou moyennant un prix, puis on l’installe sur son terminal mobile).

Il n’est pas superflu de se poser la question de savoir quels sont les secteurs qui font courir les développeurs d’application ?  Cyprien Tankeu, ingénieur informaticien constate que les jeunes développeurs d’applications au Cameroun s’intéressent davantage au  e-commerce, à la santé et à l’éducation. C’est d’ailleurs ce qui a motivé Nathalie Tekam à concevoir l’application « kebisu » pour faciliter l’apprentissage, « mon objectif au travers de kebisu, c’est d’utiliser la technologie pour fournir à nos enfants et à leurs éducateurs des outils qui permettent de développer leur potentiel  et d’optimiser leur méthode d’apprentissage, le tout de manière agréable et simple. Cette ingénieure en informatique, en misant sur une application liée à l’éducation, dit être convaincue que la qualité est celle de l’éducation des  enfants ,  si nous voulons que les jeunes camerounais fassent preuve d’innovation et de créativité, notre système éducatif doit refléter l’innovation et la créativité. Il doit les former à comprendre et pas seulement à mémoriser ». C’est l’éducation qui a figuré en tête de la liste des secteurs qui ont intéressé les participants à une compétition de Start-up initiée par MTN Cameroun.

Il faut relever qu’au terme du MTN  Innovation challenge, trois applications ont été primées. Le premier prix est revenu  à l’application dénommée « Tika » de Paul Hervé Bassama. Cette plate-forme permet à un utilisateur d’effectuer des réservations de tickets de bus ou de train via Mobile Money. Le Social Networks coordinator de MTN Cameroun Edouard Tamba relève que les trois gagnants seront encore plus exposés puisque leurs applications sont en incubation. Au terme de cette incubation poursuit-il MTN Cameroun prendra en charge les Start-up.

En attendant une politique plus agressive, les développeurs s’attèlent individuellement à promouvoir leur(s) application(s).

Jean-Claude Noubissié – Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here