Cameroun – Centrafrique : le système NEXUS+ pour lutter contre les fraudes douanières

(Crédit photo: Cameroun24)

A travers l’interconnexion, les Douanes Camerounaises et de la Centrafrique accordent leurs violons au système NEXUS+.

(CIO Mag) – Le système informatique NEXUS+ sert de suivi par géolocalisation des marchandises en transit. Ce système a été développé par des informaticiens camerounais dans le but de lutter contre les fraudes douanières, de réduire la pauvreté, d’optimiser et de sécuriser les recettes des deux pays.  Les deux parties (le Cameroun et la République Centrafricaine) ont pris cette décision dans le cadre du renforcement de leur coopération et collaboration. En effet, cette concertation a été engagée les 26, 27, 28 et 29 septembre dernier à Yaoundé par les deux directeurs généraux des douanes du Cameroun et de la RCA. Il s’est agi de partager l’information sur le transit Douala/Bangui et de baliser le chemin qui mène à l’interconnexion des deux administrations au système NEXUS +. Selon les experts, les statiques des marchandises en transit présentent un tableau décroissant. Sur prés de 10 000 départs enregistrés sur la moyenne annuelle lors de la décennie écoulée, l’on se situe à 4 974 départs au premier semestre 2016.

L’insécurité sur le corridor Douala/Bangui n’est pas un adjuvant pour remonter la pente pendant ce deuxième semestre de l’année qui s’achève. Toutefois peut-on lire sur le site internet de la douane camerounaise, la porte reste ouverte pour accueillir un nombre élevé de marchandises en transit à destination de la RCA. Les deux parties ont également débattu des questions relatives aux réseaux, à l’interconnexion, aux équipements informatiques et à la viabilisation de l’espace concédé à la RCA au port de Douala.

Jean-Claude Noubissié – Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here