Côte d’Ivoire: l’Etat autorise le traitement des données à caractère personnel des assurés de la Couverture Maladie Universelle

0
1293
Enrôlement des populations dans la commune d'Abobo dans le cadre de la mise en oeuvre de la Couverture maladie universelle (CMU) en Côte d'Ivoire. (Imprimé écran)

(CIO Mag) – Hier mercredi 31 août 2016, le Conseil des ministres qui s’est tenu au Palais de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, à Abidjan, sous la présidence du Chef de l’Etat Alassane Ouattara, a adopté un décret autorisant le traitement de données à caractère personnel pour la mise en œuvre d’un système d’enrôlement biométrique des assurés de la Couverture Maladie Universelle (CMU).

Sous la houlette du ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale, en liaison avec le ministère de l’Economie Numérique et de la Poste et le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, ce décret a été pris en application de la loi n° 2014-131 du 24 mars 2014 instituant la CMU.

Ainsi, il organise les modalités pratiques de mise en œuvre de la CMU destinée à assurer aux populations un égal accès aux soins de santé.

La CMU est pilotée par la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) qui a ouvert 151 centres d’enrôlement sur l’ensemble du territoire national. Pour être pris en charge par la CMU, chaque assuré doit s’acquitter d’une cotisation mensuelle de 1000FCFA.

Fonctionnaires civils et militaires en activité, fonctionnaires à la retraite, salariés et retraités du privé peuvent bénéficier des prestations de la CMU, tout comme les indépendants des secteurs agricoles et/ou informels.

Anselme AKEKO – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here