Côte d’Ivoire : pourquoi l’opération de levée de fonds de l’ARTCI a été suspendue

0
1048
Le siège de l'ARTCI à Marcory, commune d'Abidjan.

(CIO Mag) – Une opération de levée de fonds lancée par l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) aurait été suspendue par la Direction générale du portefeuille de l’Etat (DGPE, ex Direction des participations et de la privatisation) du ministère auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

En cause, des réserves émises par les commissaires aux comptes de l’ARTCI, estimant, dans un rapport, que cette opération d’emprunt pourrait compromettre la survie de la structure. Ce, d’autant plus que « ses ressources actuelles ne permettraient pas de faire face au service de cette dette, estimée à plus de 7 milliards de FCFA par an », comme expliqué dans un courrier de la DGPE à l’ARTCI.

Dans ce courrier en date du 7 décembre 2016 et signé du directeur général, tel que publié par le site Connectionivoirienne.net, il ressort que l’ARTCI avait été invitée à transmettre à cette structure, une « note circonstanciée ainsi que l’ensemble de la documentation nécessaire se rapportant au projet de levée de fonds ». Ces éléments, constate le courrier, « n’ont pas été transmis » alors que l’opération est en cours de réalisation.

Face à cette situation, la DGPE a invité l’ARTCI à une séance de travail le mardi 13 décembre dernier dans ses locaux, et demandé au régulateur télécoms de surseoir au projet de levée de fonds. Connectionivoirienne.net croit savoir que celle-ci visait à collecter 40 milliards FCFA.

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here