Cybercriminalité au Sénégal : l’Etat durcit les peines

0
1259

(CIO Mag) – La nouvelle loi portant code pénal et qui vient d’être promulguée par le président de la République, ne fait aucun cadeau aux auteurs d’infractions commises via les TIC. D’après le quotidien sénégalais Liberation repris Senenews.com, les personnes condamnées pour le piratage d’un site internet risquent désormais six mois à trois ans ferme. La sanction est encore plus sévère pour ce qui est des usurpateurs de données personnelles. La loi prévoit sept ans de prison ferme. Il en est de même pour les auteurs de propos xénophobes et racistes sur la Toile.

Ousmane Gueye, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here