Cybercriminalité: la Côte d’Ivoire assure être prête à gagner le combat

Bruno Koné, ministre de l'Economie numerique et de la Poste de la Côte d'Ivoire. (Image d'archive, CIO MAG).

(CIO MAG) – C’est une annonce du ministre ivoirien de l’économie numérique. La Côte d’Ivoire n’est pas loin de remporter la bataille contre les escrocs sur Internet. D’après Bruno Koné qui s’exprimait hier lors d’une conférence de presse et repris par izf.net, d’importantes avancées ont été faites dans le sens de lutter contre le phénomène dont « le champ s’est considérablement réduit au cours de ces dernières années ». Monsieur Koné s’est même voulu trop rassurant. Il soutient qu’il n’est plus possible aujourd’hui pour les cybercriminels ivoiriens d’enfreindre la loi et de pouvoir ensuite échapper à la justice. Le ministre ivoirien en charge du numérique promet que les moyens pour circonscrire complètement les actes cybercriminels existent désormais. Il n’a pas donné de statistiques quant aux arrestations. En revanche, on sait que la cyberfraude a coûté près de 40 millions d’euros du pays selon les derniers chiffres officiels.

La Côte d’Ivoire n’a pas tort de faire du combat contre la cybercriminalité, l’une de ses priorités. L’économie numérique rapporte énormément dans cette partie de l’Afrique de l’Ouest. Elle représente 7 % du PIB pour un pays qui constitue la première puissance économique en Afrique francophone. Le nombre d’abonnés à lui seul est passé de 16 à 25 millions en 3 ans seulement (2012 – 2015). Les statistiques concernant le nombre d’abonnés à Internet elles, sont devenues folles. Elles sont passées de 200.000 à plus de 9 millions selon les chiffres fournis par Bruno Koné.

Ousmane Gueye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here