e-Learning : le concept labellisé de « Campus virtuel Avicennes » se déploie au Gabon

0
1779
Le ministre en charge de l’Economie numérique, Alain-Claude Bilie-By-Nze, procédant à la coupure du ruban, le 6 décembre 2016 à Libreville, signe de l'ouverture officielle du Centre d'enseignement à distance. © Com. MENCCA

(CIO Mag) – Le e-Learning, ou formation à distance, expérimenté au Gabon. Cela, à travers le centre d’enseignement labellisé de Campus virtuel Avicenne déployé par l’Unesco au sein de l’Institut national de la poste, des technologies de l’information et de la communication (INPTIC). Le tout, grâce à un financement d’Airtel Gabon agissant ici dans le cadre du programme «Former ma génération – GABON 5000».

Le 6 décembre, l’inauguration officielle de ce centre, une première en Afrique centrale, méritait bien une cérémonie à laquelle ont assisté le ministre en charge de l’Economie numérique, Alain-Claude Bilie-By-Nze, et le chef du Bureau de l’Unesco, Vincenzo Fazzino.

Pour le membre du gouvernement d’Ali Bongo, l’occasion était bonne pour mettre en relief l’objectif de ce centre de e-Learning : « Assurer un soutien efficace des élèves en classes d’examen (Terminale et 3e), avec le concours du personnel formé pour cela à l’INPTIC et des encadreurs pédagogiques de l’Institut pédagogique national (IPN) », a indiqué Alain-Claude Bilie-By-Nze dans un article du Ministère de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts publié sur Gabonnews.com.

Le Campus virtuel Avicenne, faut-il le souligner, est une initiative de l’Unesco. Il a été lancé en novembre 2002 avec un financement de la Commission européenne à travers son programme de la Société de l’information euro-méditerranéenne. « Le Campus virtuel Avicenne utilise les technologies de l’information et de la communication pour aider les élèves à apprendre et à partager leurs compétences, ressources et résultats de recherche », peut-on lire dans le texte.

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here