e-learning : pourquoi les universités camerounaises intègrent davantage la formation à distance

0
2168
© Frencheweb

(CIO Mag) – Le responsable du campus numérique francophone (CNF) de Yaoundé, M. Alexis Kwontchie basé à Yaoundé 1 est formel : « La particularité du e-learning est la souplesse de la formation. » Ce qu’il faut noter, c’est qu’on se rend compte qu’au Cameroun, les universités d’États et privées intègrent de plus en plus le volet e-learning dans leurs différents programmes.

80 instituts dispensent des cours à distance

Les raisons selon le responsable sont nombreuses: le e-learning ou la formation à distance permet aux personnes qui n’ont pas la possibilité ou le temps d’aller dans les campus physiques de suivre une formation à partir de leur bureau ou leur domicile. Cette formation à distance est souple, et pour les universités d’États et privées, c’est une solution pour la gestion des masses d’étudiants. A l’Agence Universitaire de la Francophonie(AUF), c’est un organisme de coopération multilatérale francophone.
Elles sont selon le responsable assez nombreuses aujourd’hui; plus de 80 instituts à dispenser les cours à distance. Ce type de formation évite aux étudiants les contraintes de déplacements.

En fait, quelqu’un peut s’inscrire dans une université aux États-Unis et suivre une formation qu’il désire à partir du Cameroun. L’université de deuxième génération, selon Alexis Kwontchie, est celle qui a pour contexte la mondialisation des connaissances à travers l’outil des TIC, ce qui n’existait pas dans les années 1970.  A travers le  e-learning aujourd’hui, les universités visent davantage les acteurs du développement en fonction des besoins locaux.

Le principe est simple, une université met en ligne une plate-forme sur laquelle ses enseignants et ses étudiants vont se connecter pour échanger. Le campus numérique à l’université de Yaoundé 2 a été inauguré le 29 avril 2009. Campus de nouvelle génération connecté à Internet par fibre optique ; il dispose d’une salle de formation de 24 postes et d’une infothèque (centre de ressources documentaires informatiques) de 14 machines et d’un centre de ressources pour les enseignants de 20 PC.

C’est le 22 juillet 2010 que l’inauguration de l’université virtuelle nationale et sous régionale d’Afrique Centrale basée à l’université de Yaoundé 1 a eu lieu. Depuis lors, les cours se font par vidéoconférence (c’est un moyen de communication qui, de part son aspect pratique permet de communiquer à distance),  en partenariat avec certaines universités indiennes telles que Madras university, India Gandhi national university et Amity university. Ces universités apportent respectivement leurs expertises aux étudiants de Master dans les filières Technologie de l’Information, Management du tourisme, finance et contrôle de gestion.

Les grandes écoles de formation ne sont pas restées en marge du e-learning au Cameroun. A l ‘École Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la communication (ESSTIC), ce type de formation a pris corps avec la mise sur pied du Master professionnel en e-journalisme d’agence en ligne en partenariat avec l’université Ca’Foscari de Venise et l’université Uni Cusano de Rome en Italie. La formation qui dure deux ans se déroule uniquement en ligne pour la première année. C’est-à-dire que les cours, discussions avec les professeurs et évaluations, se font à travers une plate-forme. C’est en deuxième année que les cours se déroulent en ligne.

Les nouveaux programmes de formation proposés se font en ligne et en présentiel. A l’université Catholique d’Afrique Centrale, le e-learning fait partie du quotidien des étudiants inscrits en MBA, management stratégique. Malgré le retard, l’on peut remarquer que l’université de seconde génération est celle de la mondialisation des connaissances à travers les NTIC.

Jean-Claude NOUBISSIE – Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here