Fonds Ivoirien de l’Innovation : qui va bénéficier des 131 milliards FCFA de la BAD ?

0
3146
Selon le communiqué, les startups qui seront soutenues par le Fonds Ivoirien de l'Innovation sont celles qui sont "technologiquement innovantes".

(CIO Mag) – Une communication relative à la mise en place du Fonds Ivoirien de l’Innovation, en abrégé FII, a été adoptée lors du Conseil des ministres du 7 juillet dernier. Selon le texte lu par le ministre de l’Economie numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement, Bruno Nabagné Koné, la taille indicative du FII est estimée à 131 milliards de francs CFA. Il ressort également de ce document que le Gouvernement va compter sur l’appui de la Banque africaine de développement (Bad) pour réaliser ce projet.

Mais qui sera éligible au Fonds Ivoirien de l’Innovation ?

Selon le communiqué, les startups qui seront soutenues par le Fonds Ivoirien de l’Innovation sont celles qui sont « technologiquement innovantes ». Celles-ci pourront compter sur un appui durable du Gouvernement en vue de booster leur croissance. Ce qui doit leur permettre de devenir des entreprises compétitives avec des modèles économiques viables. Le FII servira, en outre, à renforcer les infrastructures indispensables à l’innovation.

La mise en place du FII comporte aussi un volet sous-régional. A l’échelle de l’Uemoa, il s’agira d’investir dans la création de réseaux d’investisseurs et dans la formation des entrepreneurs via des plateformes virtuelles et physiques. Toutes choses qui auront pour avantage de créer un environnement favorable à la croissance des startups. Notamment, celles qui apportent des solutions technologiques aux besoins des populations locales et contribuent ainsi à la richesse nationale et sous-régionale.

Il est bon de souligner que la communication relative à la mise en place du Fonds Ivoirien de l’Innovation a été adoptée au titre du Ministère de l’Entrepreneuriat national, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, en liaison avec le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Industrie et des Mines, le Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances.

Anselme Akéko – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here