FPA 2015 : le ministre Bruno Koné fixe le cap vers la transformation numérique de l’activité postale

0
1215

 

(CIO Mag) – La Côte d’Ivoire abrite pour la première fois, le Forum Postal Africain (FPA) qui s’est ouvert jeudi, en présence du ministre de la Poste et des TIC, Bruno Nabagné Koné, du vice-directeur général de l’Union postale universelle (UPU), Pascal Clivaz, et du secrétaire général de l’Union panafricaine des postes (UPAP), Younouss Djibrine, sur le thème «  Le continent africain vers un service postal viable, fiable et efficient ».

Parmi les personnalités présentes à la cérémonie inaugurale figuraient également l’Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, des présidents et directeurs généraux des Postes d’Afrique, ainsi que des experts et spécialistes de la Poste.

Face à ce beau monde, le ministre Bruno Koné à appeler les acteurs de ce secteur d’activités à s’approprier les TIC pour se réinventer. Pour lui, les TIC constituent la planche de salut pour l’activité postale vouée à disparaître si elle n’amorce pas sa mutation numérique.

« Si nos postes ne veulent pas disparaître, elles doivent s’adapter à leur nouvel environnement fortement marqué par les TIC, et ne plus considérer ces technologies comme une menace, mais comme une opportunité. Certes,  la messagerie électronique, apport indéniable des TIC au développement de nos sociétés, a fait perdre beaucoup à l’activité courrier postal, mais le monde entier fait le constat que le commerce électronique crée des opportunités fabuleuses pour toutes les postes du monde, en réinventant un nouveau modèle économique postal », a déclaré M. Bruno N. Koné à la cérémonie d’ouverture de la 6ème édition du FPA.

Difficile de lui donner tort. De l’avis de nombreux experts, la poste ne se porte pas bien en Afrique. La vente des timbres qui va en diminuant ne peut plus permettre à la poste de vivre ni d’exister. Un défi se présente donc à elle : la transformation. Et pour se transformer, elle doit lancer de nouveaux métiers et de nouveaux services tels que le courrier hybride, les services financiers et le commerce électronique.

C’est à cette équation que les éminents spécialistes sont invités à trouver les meilleures solutions, pour un service postal durable, innovant et inclusif. 

Dans cette optique, le ministre Bruno Koné appelle les participants au FPA 2015 à faire un diagnostic sans complaisance de la situation des environnements postaux, de l’état de la réglementation, de la situation des acteurs, des conditions de marché et de concurrence, des besoins des clients et des attentes des Etats africains.

« Chaque écosystème devra faire l’objet d’une analyse propre, qui ne copie pas servilement ce qui a marché ailleurs. Ensuite, nous devrons choisir les axes stratégiques de développement les plus pertinents qui permettront à nos postes de sortir des sentiers battus », a-t-il indiqué.

 

Anselme AKEKO – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here