GSMA : la téléphonie mobile, un véritable relai de croissance pour l’économie de l’Afrique subsaharienne

0
1019

(Cio mag) – La téléphonie mobile est un véritable relai de croissance pour l’économie de l’Afrique subsaharienne. Publiée durant la conférence « Mobile 360 series – Afrique » qui s’est tenue cette semaine en Afrique du Sud, la nouvelle étude de la GSMA nommée « L’économie de la téléphonie mobile – Afrique subsaharienne 2015 » ne dit pas le contraire. Mieux, elle apporte de l’eau au moulin de tous ceux pour qui la téléphonie mobile incarne l’avènement d’une nouvelle ère de développement tirée par les technologies de l’information et de la communication (TIC).

Difficile de leur donner tort, car la nouvelle étude de la GSMA révèle que les opérateurs de la téléphonie mobile, convaincus de l’impact de ce secteur sur l’augmentation du PIB du continent, y ont investi près de 102 milliards de dollars en 2014.

Les chiffres sont formels : en injectant cette somme d’argent dans le secteur, les industriels ont contribué à 5,7 % du PIB de l’Afrique subsaharienne. La nouvelle étude indique que cet investissement est appelé à évoluer jusqu’à la somme vertigineuse de 166 milliards de dollars à l’horizon 2020.

Grâce à la GSMA, on sait également que la région Afrique subsaharienne présente le taux le plus élevé de la pénétration de la téléphonie mobile avec environ 386 millions d’abonnés d’ici à la fin de l’année. Cette dynamique, apprend-on de l’étude, est marquée par une adoption de plus en plus croissante des smartphones dont les prix sont plus abordables que par le passé. La preuve, le nombre de smartphones vendus a presque doublé en 2012 et 2014.

Par ailleurs, l’étude « L’économie de la téléphonie mobile – Afrique subsaharienne 2015 » de la GSMA note que ce secteur constitue un véritable bassin d’emplois. En effet, l’écosystème de la téléphonie mobile emploie directement plus 2 millions de personnes. A cela s’ajoutent 2,4 millions d’emplois indirects.

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here