Intel : 750 emplois supprimés sur 940

Le site d'Intel à Toulouse. Il fait partie des 5 sites de R&D sur 7 qui seront fermés en France, ce qui occasionnera des pertes d'emplois.

(CIO Mag) – Sous le choc. Les salariés d’Intel France le sont depuis qu’ils ont appris que 750 emplois sur 940 (soit 80% des effectifs) seront supprimés dans le cadre d’un plan de restructuration de la multinationale américaine spécialisée dans la fabrication des puces informatiques.

Une décision dénoncée dans un communiqué publié ce vendredi 22 juillet et signé du CE Intel Corp, qui demande des explications à la Direction de l’entreprise dans la mesure où ce plan d’austérité contraste avec les résultats probants obtenus par les équipes françaises.

Volte-face incompréhensible

En effet, en 2015, Stéphane Negre, président d’Intel France, s’est enorgueilli de la reconnaissance par le Top management américain des succès d’Intel dans l’hexagone. Un savoir-faire français symbolisé par le Trophée d’or que l’entreprise a reçu en 2015 lors des FABA, dans la catégorie « Investissement américain en France ».

Alors quand les employés apprennent le 28 juin 2016 que 750 salariés seront licenciés dont 701 employés à Sophia-Antipolis, (Alpes-Maritimes), Toulouse, Aix-en-Provence et Nantes, suite à la fermeture de 5 sites de R&D sur 7, il y a vraiment de quoi s’interroger.

Mais en attendant que des explications plausibles leur soient données, les employés d’Intel en France déclarent être prêts à faire des sacrifices pour conserver leurs emplois « même à des coûts inférieurs par l’utilisation des accords de compétitivité qui seront mis en place par le gouvernement, quitte à les anticiper », a affirmé Arnaud Lenoir, représentant CE Intel Corp.

Mi-avril 2016, le géant américain annonçait un plan social visant la suppression de 11% de ses effectifs au niveau mondial. Avec 80% de licenciement en vue, les salariés d’Intel en France s’estiment les plus touchés par cette politique, sans pour autant en comprendre les raisons.

anselmeakeko@yahoo.fr

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE