Kenya: les 40 Chinois et Taïwanais arrêtés pour cybercriminalité finalement acquittés

0
1008
Le groupe était soupçonné de faire partie d'un réseau de cybercriminels.

(CIO Mag) – Nous l’avons appris aujourd’hui. Les 40 Chinois et Taiwanais emprisonnés pour utilisation illégale de matériel de télécommunication au Kenya ont finalement été acquittés vendredi dernier. D’après nos confrères de Jeune Afrique, la police qui soupçonnait le groupe de faire partie d’un réseau cybercriminel l’a finalement relaxé pour insuffisance de preuves. Les escrocs présumés devraient être rapatriés dans leur pays d’origine.

A en croire le site de l’hebdomadaire panafricain, les suspects acquittés faisaient partie d’un groupe de 77 ressortissants chinois et taiwanais arrêtés fin 2014. Une partie d’entre eux vivait illégalement au Kenya et avait par conséquent fait l’objet d’une expulsion. Ils ont été arrêtés dans un centre de contrôle à Runda, un coin chic de la banlieue proche du quartier diplomatique ou se trouve le quartier général des Nations Unies. La police avait surpris les présumés malfaiteurs avec des équipements qui permettent, entre autres, d’infiltrer des comptes bancaires, des distributeurs d’argent liquide.

L’ONG Amnesty international qui craignait pour la vie des 5 Taiwanais avait invité les autorités kényanes à s’assurer qu’ils soient reconduits dans leur pays ou non en Chine ou leurs droits à un procès juste et équitable ne seront pas garantis. D’après toujours jeuneafrique.com qui reprend l’Afp, les Chinois eux, pourraient être inquiétés par la justice une fois au pays. Affaire à suivre donc.

Ousmane Gueye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here