Le Congo est-il en retard dans l’appropriation des TIC ?

Vue interne de la grande école numérique du Congo.

Le Congo a besoin de former un nombre important de développeurs WEB pour soutenir la croissance du numérique et sa pénétration dans le tissu économique.

(CIO Mag) – La création de la Grande école du numérique du Congo  (GENC) est peut-être la réponse à cette question, a dit le Ministre de l’Enseignement Technique et Professionnelles, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi, Monsieur Nicéphore Antoine Thomas Filla Saint Eudes lors de la cérémonie de lancement officiel de cette école le 17 octobre 2016 à Brazzaville.

L’école a été fondée à l’initiative du gouvernement du Congo et tout particulièrement par le Ministre de l’Enseignement Technique et Professionnelles, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi et offre des perspectives aux jeunes désœuvrés, déscolarisés, ou en quête de reconversion.

L’objectif de la grande école numérique du Congo est de former 1000 personnes aux métiers du numérique d’ici 2017, en d’autres termes former 40 professeurs en technologies et 960  intégrateurs, développeurs WEB, puis 2000 par années à compter de 2018.

Les apprenants bénéficieront d’une formation courte, qualifiante et professionnelle, pour ce faire il faut encourager les jeunes à s’impliquer d’avantage aux métiers liés à l’économie numérique.

Les formations se feront en trois (3) mois  et il est prévu quatre (4) sessions de trois mois qui commencent  tous les quinze (15) jours. La Directrice Général, Mme Nicky Filla de Saint Eudes s’est réjoui de l’aboutissement du projet ; un projet ambitieux rendu crédible par les chefs d’entreprises et experts.

Une école pour tous, sans diplôme pour y entrer, mais délivre les certificats, travail fait par un comité restreint composé d’un chef d’entreprise du numérique d’un formateur et d’un représentant de la directrice, ce même comité s’occupera aussi   du suivi et  évaluation des acquis de la formation a-t-elle déclaré.

La mise en œuvre sera fondée sur une pédagogie interactive faite de 100% de pratique, l’approche pédagogique enseignée par des professionnels et la sélection des formateurs s’effectue en collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi sur la base des critères tels que : la formation en informatique, aptitude pédagogique et la disponibilité.

L’ambition du gouvernement est d’améliorer la capacité d’électricité et augmenter le taux de pénétration aussi bien dans les zones urbaines que rurales ou il demeure encore très faible, a souligné le Ministre délégué en charge de l’économie numérique et de la prospective Monsieur Benoit Bati.

Don son mot d’ouverture, le premier ministre, chef de gouvernement Monsieur Clément MOUAMBA  a insisté sur la formation des formateurs, et souligné que cet école traduit la volonté du gouvernement d’arrimer le Congo à la modernité de l’économie numérique.

La visite des locaux a constitué l’étape finale de cette cérémonie, ou les acteurs impliqués dans le développement du numérique au Congo ont découvert  une vingtaine des jeunes devant les ordinateurs.

Pross Ferdy,
Correspondance particulière – Congo Brazzaville

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here