MTN Cameroun veut bientôt expérimenter la 5G

MTN Cameroun, leader des télécommunications africain voudrait tester la 5G selon sa récente demande formulée à l’Agence nationale de régulation des télécommunications (ART).

(Cio Mag) – « Si la demande est approuvée, l’expérimentation aura lieu l’année prochaine », a confié à Cio Mag, une source technique travaillant sur le projet.

La même source sous couvert d’anonymat a indiqué que c’est une possibilité même si le groupe n’a pas encore terminé l’implémentation de la 4G à travers le pays. Soit, une couverture de 60% selon MTN.

Quoique, «  la 5G ne vient pas pour défier la 4G, la 3G ou la 2G. Elle vient appuyer l’innovation, » avait noté Claude Wotani spécialiste en télécommunications lors d’un entretien avec Cio Mag.

Par cette expérimentation, MTN Cameroun entend donner aux camerounais l’accès à « des usages plus modernes des technologies de l’information et de la communication ».

Dans sa note d’annonce relayée par la presse locale, l’opérateur a indiqué qu’il croit profondément que tout un chacun a droit aux bénéfices de la vie moderne connectée.

Il s’est également dit mobilisé dans la réalisation de projets à grand impact comme le fait de donner aux camerounais accès à des usages plus modernes des technologies de l’information et de la communication par le biais de la 5G.

Laquelle constituera « un atout majeur » selon le régulateur qui a prévu le lancement de cette technologie en 2025.

Plusieurs observateurs ont apprécié cette nouvelle dont la réalisation va s’adosser à des réalités désillusionnées.

En effet, pendant que certains espèrent en profiter pour leurs smartphones et appareils du genre, ils devraient comprendre  la non-compatibilité de la 5G avec des appareils existants sur le marché africain, avait noté Claude Wotani.

D’après lui, les utilisateurs en Afrique qui nourrissent le rêve de cette technologie au même titre que la 4G doivent comprendre qu’elle constitue un appui à l’innovation et à d’autres technologies comme la télémédecine.

« Une exploitation de la 5G n’est pas nécessaire pour les smartphones. Elle pourrait être une solution contre les câbles à domicile, comme c’est le cas par exemple avec la fibre optique à domicile dans certains pays actuellement », a-t-il illustré.

Selon Ericsson, l’entreprise suédoise de télécommunications, jusqu’à 65% de la population mondiale sera couverte par un réseau 5G à l’horizon 2025.

Aurore Bonny

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE