Nigeria : 5,6 milliards $ de dépenses IT annoncées en 2016

0
1184

 

Sous l’effet conjugué de multiples facteurs dont les technologies de 3ème génération (Cloud, Big Data, mobilité), les initiatives visant la création de smart cities et la progression du nombre de souscription aux réseaux internet mobile, les dépenses IT du Nigeria vont augmenter et atteindre la barre de 5,6 milliards $ en 2016, selon les prévisions de l’International Data Corporation (IDC).     

 

(CIO Mag) – La course à la transformation numérique va provoquer une hausse des dépenses IT (Internet Technology) du Nigeria, tant au niveau de l’Administration publique, des entreprises privées que des particuliers. Dans un rapport relayé par le New Telegraph, l’International Data Corporation (IDC) a déclaré que ces dépenses pourraient atteindre voire dépasser la barre des 5,6 milliards $, en 2016.

Selon Mark Walker, vice-président associé d’IDC pour l’Afrique subsaharienne, cette augmentation sera provoquée par plusieurs facteurs dont la combinaison des technologies de la 3ème génération, à savoir la mobilité, le Cloud, le Big Data, qui sont au cœur de la plupart des efforts de transformation numériques à travers le Nigeria.

Pour Mark Walker, le succès des initiatives visant la création de villes intelligentes, avec l’Internet des Objets (IoT – Internet of Things), jouera également un rôle prépondérant dans la hausse des budgets affectés à ce secteur transversal.

Et pour cause : « Les initiatives de ville intelligente sont à l’origine d’une plus grande adoption des technologies de troisième génération ainsi que d’un changement profond de paradigme de la part des gouvernements, des utilisateurs des technologies et des fournisseurs », a dit le vice-président associé d’IDC. Expliquant que les ministères sont susceptibles d’augmenter leurs dépenses dans le développement de l’IoT au sein du gouvernement, des secteurs de l’industrie, du transport et du commerce.

Globalement, le rapport d’IDC note que les bases de données (Big Data) augmenteraient de 23%, ce qui va entraîner des dépenses annuelles qui vont évoluer jusqu’à 48,6 milliards $ en 2019. Autre facteur explicatif de l’accroissement des dépenses IT au Nigeria : le nombre progressif d’abonnés internet.

Selon les statistiques de septembre 2015 de la Commission nigériane des communications (NCC), le nombre d’abonnés internet a augmenté de 31% en glissement annuel, ce qui laisse présager une hausse du nombre de souscriptions aux réseaux internet mobile qui pourrait franchir la barre des 100 millions en 2016.

 

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here