Nigeria : des centaines de sociétés de transfert d’argent suspendent leurs services

Après la décision de la Central Bank of Nigeria (CBN) de bloquer les transferts d'argent internationaux par mobile et internet, des centaines d'entreprises se retrouvent dans l'obligation de suspendre leurs services vers ce pays.

(CIO Mag) – Des centaines de sociétés de transfert d’argent internationaux opérant par mobile et internet vers le Nigeria sont en train de suspendre leurs activités, ont constaté sur place des acteurs du secteur.

Pouvait-il en être autrement après la décision de la Central Bank of Nigeria (CBN) de limiter le marché du transfert d’argent à l’international à seulement trois entreprises, à savoir Western Union, Money Gram et Ria, en bloquant les transferts d’argent internationaux par mobile et internet ?

En tous cas, la CBN a motivé cette décision dans un communiqué expliquant clairement que le pays est en quête de devises étrangères. Un besoin que les entreprises de transfert d’argent à l’international par mobile et internet ne peuvent satisfaire car ces devises restent entre leurs mains, au détriment de l’économie nigériane qui, en plus, doit faire face à une grave crise de devises survenue depuis que le pétrole ne fait plus recette.

Pour la CBN, le mode de fonctionnement des entreprises visées par cette mesure est contraire à celui des trois entreprises susmentionnées. Celles-ci sont présentes physiquement sur le sol nigérian et effectuent les paiements dans la monnaie locale via leurs agents bancaires.

Mais comme il fallait s’y attendre, les arguments de la Banque centrale du Nigeria sont rejetés en bloc par les responsables des sociétés de transfert d’argent à l’international par mobile et internet.

Anselme Akéko

Sur le même sujet :

Nigeria: la Banque centrale va-t-elle délivrer de nouvelles licences mobile money?

Nigeria : MTN et LAPO Microfinance lancent « MTN Biz Grow », un service de crédits aux détaillants

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here