Paiement électronique : ce que Visa International cherche en Côte d’Ivoire

0
1211

(CIO Mag) – Ouvrir des bureaux en Côte d’Ivoire, pour renforcer sa position en tant que leader dans le domaine des technologies de paiement ; favoriser le maillage du territoire national par un réseau de GAB (Guichet automatique bancaire) et Terminaux de Paiements électroniques (TPE) ; travailler avec les banques ivoiriennes à développer ce réseau au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), afin de créer les conditions de l’accélération de l’inclusion financière.

Ces objectifs, a-t-on appris, sont ciblés par la délégation de Visa International qui a entrepris, jeudi dernier, une série de visites en Côte d’Ivoire, afin de finaliser les procédures relatives à l’ouverture de ses bureaux.

Dans cette optique, l’équipe de Visa International conduite par Tarek Elhousseyni, Directeur général pour l’Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale, et Ismahill Diaby, Directeur Business Development pour Afrique de l’Ouest, a rencontré des responsables de banques ivoiriennes. Il s’agit notamment de la BICICI, SGBCI, ECOBANK et NSIA Banque.

Il s’en est suivi plusieurs audiences, dont celle avec le ministre auprès du premier ministre chargé de l’Economie et des Finances, Koné Adama ; et une autre avec le ministre du Commerce, Jean-Louis Billon. Le tout, dans le but d’évoquer le rôle que peut jouer les paiements électroniques dans le développement économique et social de la Côte d’Ivoire et de la sous-région.

En Côte d’Ivoire, Visa International veut surtout surfer sur le taux de croissance qui représente 40% du PIB collectif de la région de l’UEMOA.

Anselme AKEKO – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here