Qui se cache derrière la cyberattaque qui a coupé le Liberia du reste du monde, le 2 novembre dernier?

0
1632
Monrovia, la capitale du Libéria (Crédit photo: Global Voice)

(CIO Mag) – Le 2 novembre dernier, tout le Libéria a été coupé du reste du monde cybernétique. En cause, une cyberattaque que les experts en cybersécurité inscriront dans les anales tant elle a été virulente et d’une ampleur jamais égalée.

Passée la stupeur, place aux interrogations. Qui se cache derrière cette cyberattaque ? Quel était l’objectif des attaquants ? Pour l’heure, aucune réponse précise n’a été donnée par les autorités de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Mais un fait a retenu l’attention des spécialistes : l’arme des hackers, le virus Mirai, est le même que celui qui avait déconnecté du réseau mondial plusieurs sites web de notoriété tels que Netflix, Amazon et Twitter, le 21 octobre dernier.

Des professionnels de la sécurité des réseaux et des systèmes d’information avancent que l’utilisation du malware Mirai dans une attaque informatique contre le Libéria, s’apparente à un test mené par un groupe de hackers pour évaluer ses capacités de nuisance.

Anselme Akéko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here