Rachat de Twitter: Google pas intéressé

(CIO Mag) – C’est une annonce qui vient couper court, au moins, en partie, aux folles spéculations de ces derniers jours. Google cité de façon récurrente comme prétend au rachat de Twitter soutient n’avoir pas l’intention de faire une offre. Conséquence immédiate de cette mise au point, l’action du réseau social américain s’effondre. D’après Leparisien.fr qui reprend le site Re/Code, le titre Twitter plongeait de 9,21% à 22,58 dollars vers 00 heures GMT hier dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

Il faut noter que les rumeurs autour du rachat de la plate-forme aux 40 caractères reviennent régulièrement au devant de l’actualité. Des spéculations qui semblent d’autant plus justifiées  que Twitter chroniquement déficitaire. Le rappel aux commandes l’année dernière de son co-fondateur Jack Dorsey n’a rien changé à la donne actuelle. L’homme n’a pas pu relancer la croissance de l’entreprise avec un nombre d’utilisateurs qui stagne depuis plusieurs trimestres un peu au-dessus de la barre des 300 millions comme le rappellent nos confrères du Parisien.  A la fin du mois de juin dernier, le réseau social n’a pas pu franchir la barre des 313 millions d’usagers. En dépit de tout, Twitter reste un gros morceau à avaler pour un potentiel acheteur, croit savoir le site français. A l’en croire, il affiche encore une valorisation boursière d’un peu plus de 17 milliards de dollars et aucun prétend , jusqu’ici, ne s’est pas encore officiellement présenté. A part Google, plusieurs sociétés dont Disney, le géant du tourisme et des médias, Microsoft, et l’opérateur de télécoms Verizon ont été citées comme voulant racheter la plateforme américaine. Seulement, aucune d’entre elles n’a confirmé.
Ousmane Gueye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here