RDC : le gouvernement exige l’identification des numéros mobiles, la société civile proteste

0
1462

 

(CIO Mag) – Annoncée dimanche par voie de presse, la décision du gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) de suspendre les numéros des abonnés de la téléphonie mobile qui ne se seront pas faits identifiés ne rencontre pas l’adhésion de la société civile.

Alors que le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Lambert Mende, met en avant une mesure visant la prévention des actes terroristes pour expliquer cette énième injonction de l’Exécutif envers les détenteurs de téléphones portables, la société civile, elle, s’insurge contre cette nouvelle opération d’identification qu’elle soupçonne de servir des intérêts politiques inavoués.

A titre d’exemple, des acteurs de la société civile ne manquent de rappeler la suspension des services de télécommunications et des réseaux Internet par le gouvernement au mois de janvier dernier alors que le pays était secoué par des remous politiques comme ceux annoncés par l’opposition pour, dit-elle, faire barrage à la volonté du Président Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir.

A noter que les usagers de la téléphonie mobile ont reçu, lundi, des SMS de leurs opérateurs respectifs, les enjoignant de passer dans les agences pour se faire identifier. Pourtant, l’opération était supposée s’achever le même jour.

 

A. S

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here