Sénégal : les opérateurs de téléphonie mobile sommés de désigner un médiateur

Abdou Karim Sall, directeur général de l'ARTP (Sénégal).

(CIO Mag) – C’est une première au pays de Senghor. Les opérateurs de téléphonie mobile ont été sommés par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) de désigner un médiateur. Ce médiateur « indépendant des services opérationnels et rattaché directement à la direction générale de l’opérateur » a pour mission de  » prendre connaissance des réclamations, écrites ou orales, des clients du concessionnaire concernant la qualité des services et/ou les problèmes de facturation lorsque ces réclamations n’ont pu être directement réglées par les personnels de l’opérateur ».

En conférence de presse hier, le directeur général de l’instance de régulation a tenu à faire savoir que ce choix entre dans le cadre de la protection des consommateurs. La nouvelle orientation fait suite aux nombreuses complaintes d’abonnés qui confient très souvent être victimes de problèmes de facturation ou encore d’une absence d’interlocuteur pour prendre en charge leurs réclamations.

D’après l’Artp, le médiateur « doit s’efforcer de proposer des solutions de règlement amiable pour les réclamations dont il est saisi qui présente un caractère sérieux ». Mais attention, prévient Abdou Karim Sall, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes va continuer sa mission de veille puisque c’est une de ses raisons d’être.

Face à la presse, l’instance de régulation, en officialisant l’attribution de la 4G à Orange, a indiqué que le montant dégagé par l’opérateur historique s’élève à 100 milliards Cfa. Les 32 vont à la 4G et les 68 restants au renouvellement de la convention de concession. La Sonatel obtient 20 mégas (10 dans la bande 1800 et 10 dans le bande 800) avec l’obligation de débuter sa commercialisation 2 mois au plus tard à compter de la date d’assignation des fréquences qui devrait intervenir avant la fin de la semaine en cours.

Le renouvellement de la concession de l’opérateur historique pour 17 ans est marqué par l’introduction d’obligations de couverture entre autres, dans le cahier des charges. A en croire toujours l’Artp, des discussions sont en cours avec les autres opérateurs que sont Tigo et Expresso pour voir comment ils pourraient disposer de la 4 G à leur tour.

Ousmane Gueye – Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here