Sénégal : les opérateurs de téléphonie mobile sommés de fiabiliser leur base de données clients d'ici six mois

 

(CIO Mag) – Le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) s’est montré très ferme hier lors du lancement officiel de la solution technique d’identification des abonnés des opérateurs télécoms. Il faut que ces derniers fiabilisent leur base de données. C’est une question de sécurité d’après le patron de l’Artp. Et c’est pour cette raison, a rappelé Abdou Karim Sall, que les données de la Direction de l’automatisation des fichiers (DAF) leur ont été ouvertes pour qu’ils puissent y accéder et vérifier les informations que fournissent les abonnés.

Seulement, cela pourrait être une source d’abus d’après certains défenseurs des droits des consommateurs. A les entendre, les opérateurs télécoms pourraient utiliser les informations mises à leur disposition à d’autres fins et ce serait dangereux pour les citoyens. Le directeur général de l’Artp a tenu à les rassurer. Les opérateurs doivent préciser les questions obligatoires à renseigner. Aussi, pour éviter toute dérive, ce n’est qu’une copie de certaines données de la DAF (une base miroir dans le jargon) qui est ouverte aux opérateurs.

Ce n’est pas le seul chantier ouvert par Abdou Karim Sall et son équipe. L’artp annonce qu’elle va aussi s’attaquer très bientôt au « phénomène des puces pré-activées ». L’interdiction de la vente de SIM dans la rue est aussi envisagée de même que des opérations coups de poing contre la vente à la sauvette d’abonnements téléphoniques. M. Sall s’est félicité de l’appui des forces de sécurité non sans vanter la nouvelle solution mise au point pour identifier et authentifier  les clients mobiles.

 

Ousmane Gueye – Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here