Sénégal : Microsoft offre CityNext pour intégrer les TIC dans la gestion des villes

(CIO Mag) – En vertu de l’accord de coopération signé le 3 novembre dernier avec l’Association des maires du Sénégal (AMS), Microsoft Corporation, l’éditeur mondial de logiciels, mettra à disposition des communes, un certain nombre d’applications de pointe, une plateforme cloud, des services intégrés. Ainsi que des logiciels qui permettront aux autorités municipales de dérouler des projets innovants. Notamment, dans des domaines tels que la santé, la collecte des recettes, le recensement des contribuables, l’éducation, la gestion de l’état civil et des territoires municipaux. Le tout, en s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication (TIC).

Objectif visé par l’accord : accélérer l’innovation dans les communes et faire de celles-ci des centres d’excellence dans le cadre du programme Microsoft CityNext.

Annoncé sous forme de communiqué, l’accord de coopération entre le Sénégal et Microsoft a été paraphé en présence de Mahammed Dionne, Premier ministre du Sénégal, et Simon Ouattara, directeur général pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de Microsoft.

La conclusion de cette entente a également bénéficié de l’appui du Conseil national de lutte contre le sida (CNLS), du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), ainsi que du soutien de l’Alliance mondiale des maires et Leaders d’Afrique et d’ascendance africaine, le Réseau de la renaissance africaine et de la Diaspora.

L’implication de l’agence onusienne du VIH/sida dans la signature de cet accord se justifie par l’ancrage de celui-ci sur des programmes de lutte contre cette épidémie. La lutte contre le paludisme, un autre problème de santé publique, pourra être renforcée à l’échelle communale grâce aux applications du programme Microsoft CityNext.

Selon le communiqué, la coopération avec Microsoft inclut une évaluation complète de télésanté afin de déterminer le rôle que peut jouer la technologie dans la prestation de services médicaux à distance.

« Par ailleurs, un programme exhaustif de compétences électroniques et d’alphabétisation numérique sera mis en œuvre pour faciliter la préparation à l’ère numérique », peut-on lire dans le texte.
Cité dans le document, Aliou Sall, Président de l’AMS et maire de Dakar-Guédiawaye a déclaré accueillir « avec beaucoup de satisfaction le partenariat avec Microsoft qui illustre à bien des égards comment les municipalités peuvent travailler avec le secteur privé pour offrir de nouvelles opportunités à la fois économiques et sociales aux citoyens ».

Pour sa part, Simon Ouattara, directeur général pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de Microsoft, a affirmé que les applications CityNext utilisent le pouvoir du Cloud, du Big Data et des technologies mobiles et sociales de Microsoft pour donner la priorité aux habitants d’une ville en exploitant leurs idées, leurs énergies et leurs expertises dans le but de créer un endroit plus sain, plus sûr et plus durable où il fait bon vivre.

« Le Cloud computing facilite la collaboration et le partage des ressources entre les services ; son extensibilité et sa rentabilité permettent aux villes de réduire les coûts sans supprimer les services essentiels. Avec le Big Data et l’analyse, les responsables municipaux peuvent obtenir des informations en temps réel à partir de sources multiples telles que les caméras de surveillance de la circulation, les médias sociaux et d’autres ressources publiques, qui leur permettent de prendre des décisions plus adaptées », a t’il expliqué.

Selon Microsoft, le programme CityNext intègre plusieurs services d’intérêt public tels que la télésanté et la fiscalité. On peut en citer bien d’autres. Comme le transfert de savoir-faire, la demande de transport pour les mises à jour en temps réel, les alertes, les formulaires électroniques pour la police et les services d’urgence.

Anselme Akéko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here