Sénégal : près de 14 milliards Cfa d’amende contre Orange (Sonatel)

0
2002
Sonatel Wifi Zone pour rendre l'accès Wifi gratuit dans des espaces publics.

(CIO Mag) – L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal a eu la main trop lourde pour la Sonatel. La société de téléphonie a été condamnée à payer une amende de près de 14 milliards Cfa, soit 3 % de son chiffre d’affaires pour l’exercice annuel de 2015. Il lui est reproché d’avoir manqué à certaines obligations quant au droit à l’information des consommateurs et la facturation des liaisons FH. Les dispositions en question vont de la continuité du service client 24 heures sur 24 à l’interdiction d’utiliser tout système de filtrage dans la réception des appels vers le service client commercial ou technique en passant par la gratuité des appels dirigés vers le réseau des opérateurs, dans le cadre des demandes d’informations d’ordre commercial ou technique.

Le régulateur précise que plusieurs préalables ont été posés avant que la sanction ne soit prise. D’après Abdou Karim Sall, le directeur général en conférence de presse hier, des mises en demeure et des notifications de grief ont précédé l’amende. Il assure que les responsables de la Sonatel ont même été entendus par le Collège de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes. Une audition faite à l’opérateur pour qu’il puisse apporter des arguments par rapport à sa compréhension du décret « différente de celle de l’Artp ».

L’instance de régulation s’est aussi attaquée au groupe Sonatel au sujet des liaisons FH. Elle dit avoir constaté qu’il y a une grande différence entre les déclarations et les faits. La Sonatel va payer près de 9 milliards de francs Cfa, Tigo, plus de 6 milliards. Pour ce qui est de Expresso, l’agence dirigée par Abdou Karim Sall révèle que des « contrôles sont en cours et seront terminés avant la fin du mois d’août.

De son côté, l’opérateur historique s’est fendu d’un communiqué pour rejeter les accusations portées à son encontre. La société de téléphonie dit être totalement conforme aux dispositions au nom desquelles elle a été sanctionnée. L’opérateur envisage d’introduire un recours devant le collège de l’Artp. Affaire à suivre donc.

Ousmane Gueye – Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here