Togo-AgriPME : 25 646 agriculteurs achètent des engrais via le porte-monnaie électronique

Agboulévé (Togo), jeudi 31 août 2016. Démonstration par des agents de Togocel et Moov du mécanisme du projet AgriPME permettant aux agriculteurs de recevoir sur leur téléphone mobile la subvention du gouvernement pour l'achat d'engrais. (© Gouv.tg)

(CIO Mag) – Le numérique signe son entrée dans le milieu des agriculteurs togolais. Grâce notamment au projet AgriPME qui permet d’utiliser le téléphone portable comme porte-monnaie électronique pour assurer une distribution rapide et transparente des subventions des engrais agricoles.

Pour ceux qui en doutaient encore mais aussi dans le but de promouvoir ce mécanisme auprès des producteurs agricoles, une démonstration de la mise en oeuvre du projet AgriPME a été effectuée jeudi 31 août dernier, à Agboulévé, en présence du ministre des Postes et de l’Économie numérique, Cina Lawson, et du ministre Agadazi de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique , rapporte une note transmise à CIO Mag.

Agboulévé, 31 août 2016. De g. à d.: le ministre Agadazi de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, la ministre Cina Lawson chargée des Postes et de l'Économie numérique et les directeurs généraux des opérateurs de téléphonie mobile Togocel, Atcha Dédji Affoh, et Moov, Kitri Houchem. (© Gouv.tg)
Agboulévé, 31 août 2016. De g. à d.: le ministre Agadazi de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, la ministre Cina Lawson chargée des Postes et de l’Économie numérique et les directeurs généraux des opérateurs de téléphonie mobile Togocel, Atcha Dédji Affoh, et Moov, Kitri Houchem. (© Gouv.tg)

Etaient également présentes, les autres parties prenantes au projet. Notamment, les directeurs généraux des opérateurs de téléphonie mobile Moov, Kitri Houchem, et Togocel, Atcha Dédji Affoh, et des représentants de la Banque africaine de développement (BAD); l’institution qui finance ce projet à hauteur de 1,2 milliard de francs CFA.

De cette démonstration, il ressort que la dotation de 1,5 milliard de FCFA octroyée par l’Etat pour l’achat d’engrais agricoles sera convertie en monnaie électronique puis redistribuée aux agriculteurs identifiés comme vulnérables dans le cadre de ce projet.

Chacun d’eux recevra annuellement et directement sur son téléphone mobile la somme de 9.000 FCFA destinée à l’achat de trois sacs d’engrais.

Le dispositif technique

Pour implémenter ce dispositif technique innovant, il a fallu, comme l’explique notre source, connecter plus de 400 smartphones à une plateforme constituée de serveurs et d’applications. Ce qui a permis un transfert automatique des données collectées par les équipes de terrain. Ces dernières se sont en effet rendues sur l’ensemble du territoire pour identifier individuellement les agriculteurs et les enregistrer numériquement.

Outre cela, des cartes SIM ont été distribuées gratuitement aux producteurs agricoles. Sans oublier les campagnes de sensibilisation menées à travers le pays et les formations dispensées aux opérateurs, distributeurs et équipes techniques d’identification et d’enregistrement. Au bout de ce processus, 76 522 agriculteurs vulnérables ont été enregistrés.

Parmi eux, révèle la note parvenue à notre Rédaction, 25 646 agriculteurs ont pu effectuer des achats d’engrais grâce à leur porte-monnaie électronique, au 24 août 2016. Une révolution numérique pour l’agriculture au Togo, aux yeux des deux ministères à l’initiative dudit projet.

CIO Mag

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here