Transfert d’argent : des complices de cyberescrocs arrêtés en Côte d’Ivoire

0
1962
Les deux individus épinglés par la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) percevaient une commission de 10% sur chaque retrait facilité par leurs codes d'accès.

(CIO Mag) – Utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique, tentative d’escroquerie et complicité d’escroquerie sur internet. Accusés de tous ces crimes, Traoré Issouf, 28 ans, et Kouadio Konan Daniel, 27 ans, tous deux caissiers dans une agence de transfert d’argent nouvellement ouverte, séjournent à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), dans l’attente d’un procès.

Comme l’explique la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC), ces deux individus ont été arrêtés le 20 juin 2016 par ses agents. Ils sont suspectés d’avoir effectué des transferts frauduleux au profit de quelques cyberescrocs, qui recourent bien souvent à des employés de maisons de transfert d’argent pour encaisser leur butin.

Pour chaque transfert effectué, Kouadio Konan Daniel a avoué avoir perçu une commission de 10%. Mais pouvaient-ils vraiment nier les faits? Après analyse des éléments en leur possession, le Laboratoire de criminalistique numérique (LCN) de la Direction de l’informatique et des traces technologiques (DITT) a pu extraire de nombreux codes de transfert d’argent envoyés par téléphone portable.

Anselme Akéko – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here