Tunisie : 5 choses à savoir sur le système «e-people» dédié à la lutte contre la corruption

0
1641
e-People va servir à recueillir les plaintes des citoyens et dénoncer des cas de corruption en Tunisie.

(CIO Mag) – La Tunisie va se doter d’une plateforme électronique qui sera consacrée à la lutte contre la corruption. Inspiré d’un modèle sud-coréen et baptisé «e-people», ce système servira à recueillir les plaintes des citoyens et dénoncer des cas de corruption. Cet article énumère cinq choses à savoir sur l’évolution du projet et ses différentes étapes.

1– Le budget indicatif du développement du système «e-people» est fixé à cinq millions de dollars et sera financé par l’Agence coréenne de coopération internationale (Koica), rapporte La Presse.

2– La première phase de développement de cette plateforme «e-people» a duré six mois et nécessité un travail d’équipe ayant réuni autour d’une table le Bureau central des relations avec le citoyen (BCRC) du ministère de la Fonction publique, l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), l’Unité de l’administration électronique (UAE) et vingt informaticiens sud-coréens. La deuxième phase, c’est-à-dire celle de l’exploitation, sera confiée à une société tunisienne.

3– Pour susciter l’adhésion massive des fonctionnaires au projet, les initiateurs ont choisi plusieurs sites pilotes pour lancer la plateforme «e-people». Il s’agit, entre autres, du gouvernorat de Sidi Bouzid, le BRC du ministère des Affaires étrangères et du BCRC. On peut en citer bien d’autres comme la municipalité de Radès, l’INLUCC, le BRC du ministère des Affaires sociales et le BRC de la Direction générale des prisons et de rééducation (ministère de la Justice).

4– La plateforme «e-people» est développée à partir d’une technologie open source et va fonctionner comme un guichet unique qui centralise les plaintes provenant des différents ministères. Le plan directeur a été réalisé.

5– Après le volet conception, deux autres volets du projet «e-people» seront déroulés avant la phase d’exploitation prévue début 2018. Il s’agit du volet Renforcement de compétence et celui axé sur la Sensibilisation des citoyens et des fonctionnaires.

anselmeakeko@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here