Twitter, Amazon, Le New York Times : des sites internet pris pour cibles par des cybercriminels

(Crédit photo : Sputnik)

(CIO Mag) – L’attaque est massive. Des sites internet, et non des moindres de plusieurs sociétés et journaux ont été mis hors service aux Etats-Unis dans la journée d’hier. Il s’agit notamment des sites de Twitter, d’Amazon, du New York Times, de CNN, du Guardian ou encore de Netflix. Pendant plusieurs heures, des millions d’utilisateurs ont eu du mal à y accéder. La faute à une cyberattaque dirigée contre un prestataire d’après liberation.fr. Nos confrères rapportent que « des pirates s’en sont pris à plusieurs reprises à la société Dyn qui redirige les flux internet vers les hébergeurs et traduit en quelque sorte des noms de sites en adresse IP.

Le site de Libé rapporte aussi que l’attaque a pris la forme d’un DDdS, un « déni de service distribué qui consiste à rendre un service indisponible en le surchargeant de requêtes ». Une attaque qui est souvent menée à partir d’un réseau de machines zombies « botnet » elles-même piratées et utilisées à l’insu de leurs propriétaires ». Un site spécialisé soutient que l’assaut était centré sur les Etats-Unis puisque eu Europe et en Asie,les utilisateurs des sites victimes semblaient moins affectés. Le gouvernement américain n’ pas tardé à réagir. Il a indiqué être au courant de la situation qu’il dit surveiller.

Ousmane Gueye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here