Un « seul réseau téléphonique » dans tout l’espace Cedeao: la folle obsession de l’Artao

En réunion à Dakar, l'Artao a fait savoir qu'elle souhaite que le principe de libre circulation des personnes et des biens édicté par les pays de l'Afrique de l'Ouest soit aussi appliqué dans le domaine des télécommunications.

(CIO Mag) – Et s’il était possible de voyager dans l’espace Cedeao en gardant le même numéro de téléphone sans que des taxes supplémentaires ne viennent alourdir vos dépenses ? L’Association des régulateurs des télécommunications d’Afrique de l’Ouest veut y croire. En réunion à Dakar, l’Artao a fait savoir qu’elle souhaite que le principe de libre circulation des personnes et des biens édicté par les pays de l’Afrique de l’Ouest soit aussi appliqué dans le domaine des télécommunications.

D’après le directeur de l’Agence de régulations des télécommunications et des postes du Sénégal (Artp) cité par l’Agence de presse sénégalaise, le « free roaming », un « facteur d’inclusion et de solidarité » à travers les frontières n’est pas une vue de l’esprit. Il est déjà adopté par des pays comme ceux du Corridor Nord. Seulement, relativise Abdou Karim Sall, cela ne peut être appliqué sans l’accord des pays concernés. Il faut donc que tout le monde s’entende sur cette politique, souligne le patron de l’Artp.

Créée en 2002,l’Association des régulateurs des télécommunications d’Afrique de l’Ouest veut gagner son pari: la suppression des surtaxes sur les appels émis à partir d’un pays étranger. Plusieurs experts échangent à Dakar pour trois jours. La rencontre, comme l’a expliqué le secrétaire général exécutif de cette organisation qui compte quinze pays à nos confrères de l’Aps, va permettre de trouver un consensus.

Ousmane Gueye – Dakar

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here