Cybersécurité : le Togo prône un partenariat public-privé

cybersécurité

Lomé accueille un Sommet sur la cybersécurité les 23 et 24 mars 2022. Des chefs d’Etats et de gouvernements sont attendus à la rencontre. Un Sommet de haut niveau où le Togo va proposer au continent son modèle de partenariat public-privé pour mieux assurer la protection du cyber espace africain.

(Cio mag) – Invitée du journal sur la chaîne nationale ce 15 mars, Cina Lawson, ministre de l’économie numérique et de la transformation digitale a planté le décor du Sommet de Lomé sur la cybersécurité. Le pays a pris l’initiative d’ouvrir le débat sur une coopération Etats-secteur privé pour faire face à la cybercriminalité. Le Togo espère donc faire adopter une déclaration dite ‘’déclaration de Lomé’’ qui devrait, entre autres, poser les bases de cette coopération et, inciter à la ratification de la convention de Malabo.

Le Togo veut ainsi partager avec tous les acteurs africains son « modèle particulier de partenariat public-privé pour mieux se protéger », a annoncé Cina Lawson. Face à des criminels disposant d’une longueur d’avance sur les législations et les services publics de sécurité, le Togo a fait le choix de nouer des partenariats avec des acteurs privés, spécialistes des questions de cybersécurité. Le but est d’assurer au pays un transfert de compétences, tout en assurant la protection de son cyberespace. En partenariat avec un acteur polonais, le pays a mis en place une structure de cyberdéfense, Cyber Defense Africa « composée en grande majorité de Togolais », a expliqué la ministre de l’économie numérique.

S’adapter à la digitalisation du continent

Dans la feuille de route des politiques prioritaires du gouvernement togolais, 2/3 des 42 projets de développement reposent sur la digitalisation. « Au fur et à mesure que le Togo va se digitaliser, les risques de cybercriminalité vont augmenter », a prévenu la ministre Cina Lawson. Cette réalité étant partagée par l’ensemble du continent, le Togo a donc préféré mener une sensibilisation de grande envergure, afin d’amener l’ensemble des acteurs sur le continent à s’intéresser à la problématique.

Le modèle de partenariat public-privé développé par le Togo permet de mieux protéger aussi bien les systèmes d’information de l’Etat que ceux des sociétés privées. Une démarche d’optimisation des moyens de défense contre les cybermenaces.

Le Sommet sur la cybersécurité de Lomé est organisé en partenariat avec la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, CEA.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.