Huawei Cloud Congres : le Nigeria parmi les trois marchés émergents à haut débit

Huawei Cloud Congres (HCC), Nigeria

 

(Cio Mag) – L’indice de connectivité mondiale (Global Connectivity Index – GCI) sur l’Afrique de l’Ouest 2015 a classé le Nigeria parmi les trois marchés émergents avec réseaux larges bandes. Le GCI, qui a été publié lors du sommet Huawei Cloud Congres (HCC) ouvert, le 6 mai dernier à Lagos, couvre 50 pays, dont le Nigeria, soit 90% de la population mondiale.

L’indice de connectivité mondiale (GCI) a noté que le Nigeria a une petite base fixe, mais un énorme potentiel dans l’absorption de produits mobiles comme il est l’un des plus grands marchés d’abonnés mobiles dans le monde. En plus, le pays offre des possibilités impressionnantes principalement dans le domaine du haut débit mobile, où la rapide évolution du e-commerce est le moteur de la croissance du marché.

Selon l’indice de connectivité mondiale (GCI), les Nigérians sont, en volume, les plus grands utilisateurs d’Internet en Afrique.

Le GCI rappelle par ailleurs que le Nigeria a terminé l’année 2014 avec 8% de taux de pénétration du haut débit, tel que décrit par le ministre des technologies de la communication, le Dr Omobole Johnson. Le pays, qui compte bientôt mettre fin à la fracture numérique, veut atteindre 30% de taux de pénétration du haut débit en 2018, en multipliant par cinq l’accès à Internet dans tout le pays à travers le Plan National Broadband.

L’indice de connectivité mondiale (GCI) met en relief les possibilités de croissance offertes par l’Internet dans le monde entier. Notant que la majorité des pays développés sont des «Leaders», il a classé les États-Unis pays le plus élevé parmi les pays couverts par l’étude. Ensuite viennent la Suède, Singapour et la Suisse. Le Chili, la Chine et les Émirats arabes unis (EAU) occupent les premières marches du podium parmi les marchés en plein développement. En raison d’une forte pénétration du mobile et un accès global à Internet.

 

Les prévisions 2025 de Huawei

Président de Huawei Afrique de l’Ouest, Peng Song a déclaré que l’indice de connectivité mondiale (GCI) n’est pas seulement un classement des pays. « Nous voyons cela comme une plate-forme de partenariats avec les décideurs et les chefs d’entreprise afin d’identifier et créer de nouvelles opportunités pour l’économie numérique dans le but de construire une meilleure connectivité en Afrique de l’Ouest », a-t-il indiqué.

Selon lui, Huawei prévoit que d’ici 2025, pas moins de 100 milliards de connexions seront générées à l’échelle mondiale. Il a souligné que cette augmentation sera attribuée aux entreprises. Pour Peng Song, en usant de la connectivité pour rationaliser les processus métier, réduire les coûts et améliorer l’efficacité, les entreprises vont stimuler l’innovation au profit de l’industrie.

Le sommet Huawei Cloud Congres (HCC) a été l’occasion pour l’entreprise chinoise de lancer les solutions Fusion Cloud et Ocean Stor V3 stockage.

 

Source: The Guardian Nigeria

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.