La fintech Flutterwave s’impose davantage en Afrique en levant 250 millions de dollars

Flutterwave, une entreprise technologique nigériane de paiement, a annoncé mercredi une levée de fonds de 250 millions de dollars US en série D, valorisant la société à plus de 3 milliards de dollars.

(Cio Mag) – Elle « est devenue la start-up africaine la plus valorisée grâce à cet investissement. C’est une validation du talent africain, de l’innovation et de ses jeunes inspirants. C’est également un énorme soutien à la croissance du paysage des affaires, de l’innovation et de la technologie en Afrique », se réjouit l’entreprise dans son annonce.

L’une des licornes à la croissance la plus rapide d’Afrique entend user de ces fonds pour alimenter son plan d’expansion, y compris l’acquisition de clients sur les marchés existants ainsi que sa croissance par le biais de fusions et d’acquisitions.

La startup lancée en 2016 est actuellement au service de 900 000 entreprises à travers le monde et forte de 200 millions de transactions traitées pour une valeur de 16 milliards de dollars américains dans 34 pays africains. Ce financement lui permettra de se dévalopper davantage.

Cette ambition rejoindra les réalisations de 2021, année au cours de laquelle elle a lancé une gamme de nouveautés comme un marché en ligne, un service de transfert de fonds transparents vers et depuis le continent africain.

« Flutterwave s’est également associée à des sociétés mondiales et panafricaines de technologie et de télécommunications telles que PayPal, MTN, Airtel Africa pour favoriser l’inclusion financière sur le continent et créer des possibilités infinies pour les clients qui peuvent créer des applications de paiement personnalisables grâce à ses API », peut-on lire dans l’annonce.

Olugbenga ‘GB’ Agboola, fondateur et PDG de cette jeune pousse, doit cette success story à « la résilience et du travail acharné » et au soutien des clients, partenaires, banques, public, régulateurs et collaborateurs tel qu’il l’a déclaré.

Ce dernier financement démontre selon lui, la conviction de certains des principaux investisseurs mondiaux dans le modèle commercial de son entreprise et celle du marché technologique africain. De quoi donner à Flutterwave « le soutien indispensable » pour la poursuite de son œuvre.

« Nous avons entrepris de construire une plateforme qui simplifie les paiements pour tous et aujourd’hui, nos solutions sont utilisées dans le monde entier pour connecter les Africains au monde et le monde aux Africains. Nous sommes ravis que les investisseurs croient en nous et en notre histoire et consacrent leurs ressources à cette croyance », a ajouté Olugbenga.

Pour Matt Levinson, associé chez B Capital, l’un des investisseurs dans cette levée de fonds, cette startup a « une opportunité unique » en tant que principal fournisseur d’infrastructures de paiement d’entreprises pour le continent d’être une entreprise générationnelle avec un large potentiel de plateformes.

Il a ajouté qu’elle « innove à une vitesse vertigineuse avec de nouvelles solutions fintech pour les grandes entreprises, les PME et les consommateurs ».

Aurore Bonny

Aurore Bonny est une journaliste passionnée d'Afrique qui accorde un fort intérêt aux questions liées aux TIC. Sa plume est dévouée aux enjeux du digital sur le développement des Etats et populations d'Afrique. Elle couvre les actualités d'Afrique centrale (Cameroun) et celles de la zone anglophone pour le Web. Ses interviews, reportages et autres articles de fond sont à retrouver sur le Web et dans le Magazine CIo Mag.
Twitter: @Aurore_Bonny / Email: aurore.bonny@cio-mag.com / Tel: +237 693115519

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.