WhatsApp banking : la plateforme de SEMOA adoptée par Orabank

La fintech togolaise SEMOA accompagne la digitalisation des services bancaires du groupe Orabank. La jeune pousse a signé un accord avec Oragroup, la holding du Groupe Orabank, mardi 1er mars à Lomé. Pour cette start-up togolaise, cet accord est l’occasion de mettre sa plateforme de services en ligne, notamment de WhatsApp banking à la disposition des 12 filiales de l’établissement financier.

(Cio mag) – SEMOA saisit une nouvelle occasion pour se positionner comme un acteur clé la digitalisation des services financiers au Togo et dans la sous-région. La fintech togolaise permettra à Orabank de proposer à ses clients des services financiers en ligne comme la consultation de solde, l’accès au relevé de compte ou encore la simulation de prêt bancaire.

Pour Edem Adjamagbo, CEO de SEMOA, l’enjeu est d’exporter l’expertise d’une jeune entreprise togolaise, résultat de six années de R&D. « C’est la confirmation de notre capacité à exporter les résultats de la recherche et développement made in Togo dans les onze autres pays  où est présent le groupe Orabank », Pour Edem Adjamagbo, CEO de SEMOA, l’enjeu est d’exporter l’expertise d’une jeune entreprise togolaise, résultat de six années de R&D. « C’est la confirmation de notre capacité à exporter les résultats de la recherche et développement made in Togo dans les onze autres pays  où est présent le groupe Orabank », a expliqué Edem Adjamagbo. « Ce contrat nous permet d’exporter notre savoir-faire et nos solutions dans ces pays en commençant par la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Bénin et la Guinée dès ce trimestre », a-t-il exliqué. « Ce contrat nous permet d’exporter notre savoir-faire et nos solutions dans ces pays en commençant par la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Bénin et la Guinée dès ce trimestre », a ajouté Edem Adjamagbo.

Avec ce partenariat, Oragroup dit confirmer sa volonté d’accompagner l’évolution des start-up locales où sont implantées ses filiales. « Nous sommes particulièrement fiers de faire ce déploiement avec une start-up togolaise et en particulier de travailler sur cet effort de digitalisation des services financiers », s’est réjoui Ferdinant Ngom Kemoum, Administrateur Directeur Général d’Oragroup dont le siège est à Lomé.

A en croire les responsables du groupe bancaire, la start-up togolaise a démontré sa capacité à comprendre les enjeux de l’environnement du groupe. Ce dernier espère que ce dynamise soit démontrer dans les douze pays où il est présent. Un challenge pour lequel SEMOA s’est dite prête, rassurant que ce partenariat confirme son positionnement sur le segment de la finance digitale dans la sous-région.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.