Le Sénégalais Makhtar Diop nommé vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures

(CIO Mag) – Nouveau défi pour un champion. Ce n’est pas un euphémisme. Les nouvelles attributions du Sénégalais Makhtar Diop, nommé vendredi 11 mai vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures, lui collent à la peau.

L’homme a fait preuve de ses compétences à des niveaux d’engagement élevés. Notamment en mobilisant les ressources financières nécessaires auprès de partenaires privés pour soutenir le développement d’infrastructures en Afrique. Mais également en suscitant les investissements dans les énergies renouvelables ainsi que l’interconnectivité régionale dans le transport.

Makhtar Diop a aussi occupé des responsabilités régionales en tant que directeur du secteur finances, secteur privé et infrastructure pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Il a aussi travaillé au poste de directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Brésil où l’Institution de Breton Woods a contribué au développement d’infrastructures importantes.

Toute une somme d’expérience qui accrédite les capacités de M. Diop à revêtir, dès le 1er juillet 2018, ses nouvelles fonctions de vice-président, dont le périmètre regroupe les domaines de l’économie numérique, du transport, de l’énergie ainsi que le financement des infrastructures et les partenariats public-privé (PPP).

Une mission bien particulière pour Makhtar Diop qui vient de cumuler six années à la tête de la Région Afrique où il a administré un budget d’un montant de 70 milliards de dollars.

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *