Affaire de chantage présumé : le promoteur de lutte Gaston Berger convoqué à la Gendarmerie

(CIO Mag) – L’affaire des attaques et injures publiques proférées sur le site Senegal Infos contre des autorités sénégalaises avance à grands pas. Après l’arrestation de Cheikh Gadiaga présenté comme le créateur du site Internet et de son présumé complice Moise Rampino, un proche de l’ancien ministre d’Etat Karim Wade, la section de recherche de la Gendarmerie s’intéresse désormais au promoteur de lutte Gaston Mbengue (photo). D’ailleurs, à en croire Les Echos dans sa livraison du jour, l’homme d’affaires devrait être auditionné ce matin à Dakar. Il lui serait reproché d’être le troisième larron dans cette histoire en jouant les entremetteurs entre Cheikh Gadiaga et ses victimes. Celui-ci d’après L’Enquête, rédigeait des articles à charge contre des hauts dignitaires du régime de Macky Sall avant d’accepter de les retirer contre des espèces sonnantes et trébuchantes.

Parmi ses victimes, on compte le ministre de l’économie et des finances, Amadou Bâ, le directeur général des impôts et domaines, Cheikh Tidiane Bâ, le directeur des domaines, Mamadou Mamour Diallo, le Colonel de la douane, Amadou Lamine Sarr ou encore Pape Mael Diop, le patron de l’Agence des Aéroports du Sénégal (ADS). D’après le récit fait par L’Enquête, c’est ce dernier qui aurait refusé de se faire chanter en portant l’affaire devant la justice. Cheikh Gadiaga et Moise Rampino ont été à nouveau cuisinés par les enquêteurs samedi dernier selon les révélations faites par Les Echos ce matin et ils auraient lâché certains noms dont celui de Monsieur Mbengue, le célèbre promoteur de lutte. Lequel avait dégagé toute responsabilité soutenant ne pas savoir où se trouve le site en question. Il a tout de même reconnu avoir fait des démarches pour faire cesser les attaques auprès des victimes de Cheikh Gadiaga.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE