Affaire Huawei : l’étude qui donne raison à Trump

0
382

(CIO MAG) – Certes, la polémique Huawei a diminué d’intensité, mais elle est toujours d’actualité. Et nouvel élément qui confortera sûrement le président américain qui suspecte le géant chinois d’espionner au profit de Pékin, via sa technologie : de nombreux employés de la firme seraient liés à l’armée chinoise. A croire le site des « Echos », ces révélations proviennent d’une étude basée sur quelques 25.000 CV ayant fuité et jetant par conséquent davantage le trouble sur les activités de Huawei.

Voilà qui pourrait certainement entretenir les craintes suscitées par la sortie de Donald Trump sur le sujet. Et le projet d’envergure qui risque de pâtir le plus de ce développement, c’est la 5G dont les tests sont effectués par endroit dans le monde et notamment en Egypte à l’occasion de la CAN qui vient de passer l’étape des huitièmes de finale. Comment les dirigeants de l’empire chinois vont-ils réagir à cette nouvelle charge ? On attend de voir, étant donné que c’est devenu vital pour Huawei.

Elimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here