AITEX 2019 : signature de convention entre l’APEBI et la GIZ pour renforcer les compétences digitales des jeunes marocains

0
1183

(CIO Mag) – A Rabat, le Sofitel Jardin des Roses qui abrite la 4ème édition de l’AITEX, a servi de cadre à la signature d’une convention, vendredi 25 octobre, entre la GIZ, l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement, et l’Apebi, la Fédération marocaine des technologies de l’information, de télécommunication et de l’offshoring, pour améliorer le niveau de compétence digitale des jeunes marocains.

« Elle va permettre de réaliser des projets, augmenter le niveau de compétence digitale de la société marocaine, faciliter la satisfaction des besoins des entreprises marocaines en capital humain, et contribuer avec cela à leur compétitivité », a déclaré Roland Gross, Coordinateur du Cluster Développement économique durable, qui a signé cette convention pour le compte de la GIZ, avec Saloua Karkri Belkeziz, Présidente de l’Apebi.

Avec un fort potentiel de création d’emplois et une situation où la demande des employés est souvent supérieure à l’offre, le secteur des technologies de l’information a été identifié par une étude menée par la GIZ comme un secteur où réaliser des projets de formation professionnelle.

L’approche Formation professionnelle en milieu de travail (FPMT) prévoit que la formation se déroule à la fois à l’école et en entreprise. Ce qui permet au secteur privé de s’impliquer à tout moment dans la formation pour éviter un décalage entre offre de formation et demande des entreprises.

« En même temps, la digitalisation touche à la totalité des branches économiques, et pour pouvoir réussir dans le monde du travail il faut avoir un minimum de compétences dans les technologies de l’information. Dans ce cadre, la GIZ veut appuyer aussi les jeunes filles en milieu rural et périurbain à acquérir ces compétences digitales », a affirmé Roland Gross, avant d’ajouter qu’avec l’Apebi, la GIZ a trouvé un partenaire fort qui connait le secteur et les entreprises qui se réjouissent de pouvoir formaliser la coopération avec la présente convention.

Anselme AKEKO, depuis Rabat au Maroc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here